L’intégration professionnelle : savoir se faire sa propre opinion!

L’intégration professionnelle : savoir se faire sa propre opinion!

S’intégrer au marché du travail est la priorité pour toute personne qui immigre au Québec. Avec la meilleure intention du monde, vos proches ou vos nouveaux amis seront prompts à vous donner des conseils pour trouver un emploi au Québec, vous mettant en garde contre les défis qui vous attendent sur le chemin de l’intégration. Mais, malgré toute leur bonne volonté, sont-ils des professionnels en matière de carrière? Connaissent-ils bien votre domaine d’emploi? Bref, sont-ils les mieux placés pour vous donner des conseils professionnels? Peut-être pas…

Des conseils parfois loufoques

Dans mon travail, je rencontre énormément de nouveaux arrivants. Ils me font souvent part des conseils que leur donne leur entourage. Face à la multitude d’opinions et d’avis, souvent contradictoires, il est parfois difficile de s’y retrouver. Je ne discuterai pas de ces opinions ici, mais en voici quelques-unes que vous reconnaîtrez peut-être :

  • « Les employeurs n’embauchent pas d’immigrants. »
  • « Ton expérience ne vaut rien ici : tu devras tout recommencer à zéro. »
  • « Il faut absolument obtenir un diplôme québécois pour trouver un emploi. »
  • « Va en informatique, il y a beaucoup de possibilités d’emploi. »
  • « Ne va pas en informatique, il n’y a pas d’emplois. » 

Les histoires vécues n'ont toutes pas valeur de « vérité »

Les personnes qui ont elles-mêmes immigré ont leur propre histoire d’intégration professionnelle. Soucieuses de vous rendre service, elles pourraient vous raconter les difficultés qu’elles ont rencontrées durant leur recherche d’emploi ou encore leurs bons coups. Ces témoignages seront probablement instructifs et, dans certains cas, très utiles! Peut-être que ces personnes connaissent des gens qui travaillent dans votre domaine et avec qui ils pourront vous mettre en contact? 

Mais il faut tout de même être prudent et comprendre que certaines recommandations traduisent des perceptions et des croyances basées sur des expériences personnelles qui ne s’appliquent peut-être pas à votre situation, à votre domaine d’emploi ou à la réalité du marché du travail dans lequel vous évoluerez. Aussi, ces conseils peuvent vous amener à faire des choix qui, finalement, vous éloignent de vos véritables objectifs.

L’opinion de la famille restée dans votre pays d’origine

Les amis et la famille qui habitent ici ont leur influence, mais les proches restés dans votre pays d’origine ont également leur opinion! En tant que conseillère d’orientation, il m’arrive souvent d’entendre des témoignages sur la difficulté qu’ont les professionnels formés à l’étranger à concilier l’avis de leur famille avec leur nouvelle réalité. Comme ils sont loin, les gens ont parfois du mal à se faire une idée juste des choses et, sans le vouloir, ils exercent sur vous une forme de pression, ce qui peut générer de l’anxiété et de la culpabilité. « Pourquoi es-tu toujours sans emploi? », « Partir, était-ce vraiment la bonne décision? » : ce ne sont que quelques-unes des questions que bien des immigrants entendent plus d’une fois de la part de leurs proches restés au pays.

6 conseils pour une démarche d’emploi éclairée

Face à toutes ces voix, comment trouver votre chemin parmi toutes les options qui se présentent à vous, dès votre arrivée? Que faire de tous les conseils et de toutes les opinions que vous ne manquerez pas d’entendre? Je vous propose quelques pistes pour bien amorcer votre intégration professionnelle au Québec.

1. Utilisez votre réseau

Vos amis et votre famille peuvent faciliter votre intégration. Être à l’écoute des recommandations de vos proches est une bonne idée, en se rappelant toutefois que tous les avis sont subjectifs!

2. Reconnaissez que vous êtes unique et que votre parcours l'est aussi

On ne peut pas généraliser l’expérience vécue par une personne à tous les nouveaux arrivants : ce qui est bon pour l’un ne l’est pas nécessairement pour vous. Il est donc important de faire des choix en fonction de vos intérêts, de vos compétences et de votre situation personnelle.

3. Accueillez les inquiétudes exprimées par la famille sans vous laisser envahir

Vos proches qui n’ont pas immigré avec vous peuvent avoir du mal à comprendre votre nouveau contexte de vie.  Il vaut mieux prendre leurs inquiétudes non pas comme des attentes à combler, mais comme des marques de bienveillance et de sollicitude à votre égard. Quoi qu’il en soit, ces peurs ne vous appartiennent pas!

4. Faites appel à des professionnels en gestion de carrière

Les conseillers en emploi et d’orientation possèdent l’expertise pour vous donner de l’information fiable et objective en matière de scolarité et d’emploi au Québec. Ils pourront aussi vous aider dans la clarification de vos objectifs et vous offrir un accompagnement ajusté à vos besoins. Par exemple, les conseillères et les conseillers du CREMCV sont là pour vous aider à clarifier vos objectifs professionnels et à optimiser votre recherche d’emploi.

5. Communiquez avec les écoles, les ordres professionnels et les associations

Des personnes-ressources sont disponibles pour répondre à vos questions dans les écoles, ainsi que les associations et les ordres professionnels.  Communiquer avec elles est un bon moyen pour obtenir davantage d’information à propos du secteur d’emploi que vous visez. Par exemple, le site de l’Ordre des CPA du Québec vous permettra de déterminer les étapes à suivre pour faire reconnaître vos acquis en vue d’obtenir le titre de CPA. L’Ordre a également une équipe dédiée à l’accompagnement des professionnels formés à l’étranger qui souhaitent devenir professionnel comptable au Québec.

6. Prenez part à des événements de réseautage et entretenez des liens avec des personnes qui travaillent dans votre domaine

Aller à la rencontre de l’autre est souvent profitable lorsque l’on cherche un emploi ou que l’on souhaite prendre une décision professionnelle majeure. En entretenant votre réseau de contacts, vous vous assurez d’avoir toujours accès à l’opinion de personnes de confiance qui sont branchées sur votre domaine.

En terminant, n’oubliez pas finalement de vous écouter vous-même, puisque seul vous connaissez réellement et profondément tous les paramètres de votre situation unique. Faites-vous confiance et entourez-vous de personnes crédibles pour vous aider à créer votre propre chemin et forger votre propre opinion éclairée sur votre évolution professionnelle.

 

À propos de l’auteure

Marieve Woodrough

Mariève Woodrough
Coordonnatrice des programmes au CREMCV et conseillère d'orientation

Mariève Woodrough possède plus de 15 ans d'expérience dans le domaine du développement de carrière et de l'employabilité. Elle accompagne diverses clientèles dans la réalisation de leur projet professionnel, dont les personnes issues de l’immigration. Elle est également chargée de cours à l’Université du Québec à Montréal, au baccalauréat en développement de carrière.